Alexandre Benalla affirme avoir été hébergé pendant environ une semaine chez Michèle Marchand

Alexandre Benalla affirme avoir été hébergé pendant environ une semaine chez Michèle Marchand, une éminente photographe proche du couple présidentiel. Et ce en juillet 2018, en plein coeur de l’affaire Benalla.

Nouveau rebondissement dans l’interminable affaire Benalla. L’émission Envoyé Spécial diffusée ce jeudi soir sur France 2 révèle que « Mimi Marchand », photographe et entrepreneuse proche du couple Macron, a hébergé Alexandre Benella en juillet 2018, alors que l’affaire battait son plein.

Dans une interview accordée au magazine de France 2, le militaire Chokri Wakrim affirme que l’ancien chargé de mission du palais de l’Élysée a bien été hébergé par Michèle Marchand, baronne de la presse people et conseillère officieuse des Macron.

Une camionnette aux vitres teintées

« Il me dit que c’est une amie et qu’il va dormir quelques temps avec sa femme et son enfant chez cette personne, chez « Mimi » », se souvient le militaire, le visage couvert. « Je comprends en rentrant chez elle que c’est une personne qui est dans la communication et qui est proche de l’Élysée ».

Le militaire, proche de Benalla impliqué dans un contrat négocié par Alexandre Benalla et un sulfureux oligarque russe, garde même un souvenir assez net du véhicule aux vitres teintées dans lequel se déplaçait Alexandre Benalla, puisqu’il s’agissait « d’une camionnette de la société Bestimage, la société de Madame Marchand », raconte-t-il.

Quand Michèle Marchand, gourou de la presse people et proche du couple présidentiel, nie avoir aidé #AlexandreBenalla… mais finit par le reconnaître.

— Envoyé spécial (@EnvoyeSpecial) 20 juin 2019
Des informations « farouchement » démenties par l’intéressée. Contactée par les équipes d’Envoyé Spécial, « Mimi Marchand » assure n’avoir jamais prêté d’appartement à Paris à Alexandre Benalla. Il « n’est jamais venu chez moi, même pas pour prendre l’apéritif, il ne sait pas où j’habite, et je lui ai encore moins prêté mon appartement, et il n’a encore moins habité chez moi », affirme dans un premier temps cette photographe, spécialisée dans les clichés people.

« Franchement, je vois pas pourquoi elle assume pas »

Après plusieurs semaines, et après avoir entendu les détails fournis par ce militaire aux journalistes de France 2, « Mimi Marchand » change de version.

« Je lui ai peut-être prêté ma voiture personnelle deux ou trois fois fin juillet. Mais pas la camionnette de paparazzi. Je l’ai hébergé mais seulement deux nuits, et dans l’appartement d’un ami », finit-elle par reconnaître.
La photographe de presse précise toutefois que « l’Élysée ne (lui) a jamais rien demandé » et qu’elle « l’a fait d'(elle)-même, par amitié et sympathie pour Alexandre ».

Finalement, Alexandre Benalla en personne confirmera la version livrée par le miliaire Chokri Wakrim. « Chez “Mimi”, je suis resté une semaine facile. Elle m’a aussi proposé de l’argent mais j’ai refusé. Franchement, je vois pas pourquoi elle assume pas. C’est elle qui m’a proposé de m’aider, moi je ne lui ai rien demandé ! ».

Share