François de Rugy sans cravate. Un geste anecdotique?

Le ministre de la Transition écologique et Solidaire s’est présenté sur notre plateau sans cravate, ce lundi matin. Un geste volontaire qu’il justifie en s’appuyant sur un exemple japonais.

C’est un simple détail mais il est est assez rare pour être souligné. Alors que la canicule, annoncée depuis plusieurs jours, frappe officiellement la France en ce début de semaine, François de Rugy s’est présenté sur notre plateau… sans cravate!

Un geste pas anodin pour un membre du gouvernement, que le ministre de la Transition écologique et Solidaire, invité de BFMTV-RMC ce lundi matin, présente comme un conseil à adopter en cette période de chaleurs accablantes.

« Au Japon, il y a déjà de nombreuses années, il y avait des instructions données, les ministres, les dirigeants d’administrations ne devaient pas mettre de cravate pour montrer l’exemple, au travail, d’alléger la tenue vestimentaire pour s’adapter à ces canicules », se remémore notre invité.

Un geste anecdotique? Pas tant que ça, selon le ministre. Pour lui, tomber la cravate pourrait permettre de contrer « l’effet pervers » du réflexe qui consiste à « pousser les climatisations » à fond au bureau.

Et d’enclencher ainsi un cercle vicieux: « Si on les pousse, on consomme encore plus d’énergie, et on aggrave le phénomène de réchauffement climatique », conclut-il.

Share