« Gilets Jaunes » continuent les blocages ce lundi

Occupations, de ronds-points, barrages filtrants… les «gilets jaunes» maintiennent leurs actions dans plusieurs régions de France pour la dixième journée consécutive. Le point sur la situation.

Les «gilets jaunes» ne se démobilisent pas. Après de nouveaux rassemblements, samedi, dans toute la France, émaillés de débordements violents à Paris, et alors que le gouvernement s’apprête à dresser un premier bilan de l’impact de ce mouvement sur les ventes et l’activité économique, les «gilets jaunes» maintiennent des blocages et barrages filtrants dans plusieurs régions ce lundi matin, dixième journée de mobilisation.

Bretagne, Pays de la Loire

Des «gilets jaunes» mènent des barrages filtrants sur différents ronds-points, comme à Brest, Quimper, Quimperlé, Dinan. Ou encore Pontivy, Vannes, Paimpol, Lanester près de Lorient.

À Lannion, des gilets jaunes bloquent l’entrée de Lannion Trégor Agglomération. Une délégation devait être reçue à 11 h à la Mairie, rapporte le Télégramme. A l’entrée de Rennes, des «gilets jaunes», postés sur le rond-point de Beaulieu, ont bloqué l’entrée de la ville aux poids-lourds.

À Saint-Nazaire également, ce matin, les «gilets jaunes» étaient encore assez nombreux aux abords du pont. En Vendée, sur l’A87, la présence de Gilets jaunes est signalée barrière de Beaulieu et barrière de La Roche-sur-Yon.

Même chose sur l’A83 où des groupes de manifestants sont positionnés sur les sorties d’autoroute 8 à 4, rapporte France 3 Pays de la Loire.

Aux abords d’Angers, au croisement de l’A11 et l’A87, une opération escargot est en cours, rapporte Vinci autoroutes qui signale aussi la présence de manifestants sur l’A28 au niveau de la sortie Château du Loir, et encore sur l’A71 au niveau de la sortie Vierzon Est, en région Centre-Val de Loire.

Normandie

Des «gilets jaunes» organisent des barrages filtrants aux entrées de Rouen, au bout de l’A13 Caen-Paris, à l’entrée du Havre et des ponts de Tancarville et Brotonne en Seine-Maritime, selon France Bleu.

Grand Est

Dans le Haut-Rhin, sur la nationale 66, des barrages filtrants ont été installés tôt ce matin pour empêcher les poids lourds d’entrer vers le centre-ville de Saint-Amarin, rapporte France Bleu.

En outre, un barrage filtrant s’est formé ce lundi à 8h30 au niveau de l’entrée de l’autoroute A36 à Autechaux (Doubs), rapporte le site macommune.info. En Haute-Marne, plusieurs axes routiers sont bloqués.

Nouvelle-Aquitaine

A Bordeaux, le service de bus en paralysé ce lundi. «Aucun bus ne circule ce matin» indique sur Twitter la compagnie TBM, à cause du «blocage du dépôt des bus à Bruges par les gillets jaunes».

A Agen, une petite dizaine de manifestants ont pris position devant la cité administrative depuis 8h30, sans toutefois en bloquer l’entrée, rapporte Sud Ouest.

A Villeneuve-sur-Lot, une quarantaine occupe toujours le rond-point de Campanile, leur camp de base depuis maintenant plus d’une semaine, indique encore le site du quotidien régional. A Marmande, une délégation est rçue ce matin, par le député de la circonscription.

Occitanie

Dans le Gard, des «gilets jaunes» bloquent les poids-lourd à Dions au nord de Nîmes. Un barrage filtrant est également en place à Alès sur la nationale 106, ainsi qu’à Bellegarde au rond-point du Lac, et dans la zone industrielle de Grezan à Nîmes.

En outre, les lycéens de Jacques Prévert de Saint-Christol-lès-Alès bloquent leur établissement depuis 5h ce matin, vêtus de gilets jaunes, rapporte France Bleu.

Par ailleurs, des barrages filtrant ont lieu à certains péages, en particulier vers la frontière espagnoles sur l’A9 au Perthus et sur l’A63 à Biriatou. «Ces manifestations peuvent entraîner des ralentissements» signale Vinci autoroute.

Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Des actions subsistent, avec des opérations de filtrage au niveau des accès et sorties des autoroutes A8, A50, A57, A51. À cause de manifestations en cours, sur décision préfectorale, certains échangeurs sont fermés à la circulation. En voici la liste détaillée.

À La Réunion

Les «gilets Jaunes» maintiennent leurs barrages sur les routes. A la mi-journée, la Direction régionale des routes en recensait 38, bloquants ou filtrants, provoquant d’importants embouteillages.

Sur l’île, les stations-service ont pu être ravitaillées mais la majorité des commerces sont fermés. En outre, plusieurs vols au départ ou à destination de La Réunion, sont avancés ou retardés, précise Réunion 1.

Si les élèves du premier et du second degré étaient de nouveau invités à rester chez eux, ce lundi est une «journée de pré-rentrée» dans les établissements scolaires, où tous les personnels sont invités par le rectorat à rejoindre leur poste.

Le réseau départemental de transport en commun a également annoncé la reprise de ses activités lundi, tout comme divers services publics municipaux. Pour tenter de calmer la grogne, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin se rendra mercredi sur l’île, selon Outre-mer la 1ere/France Ô.

Elle devrait faire des annonces sur l’emploi et le coût de la vie.

Share