Isère: un taureau s’échappe de l’abattoir, avant d’être rattrapé

Après sa fuite, le taureau a déambulé dans les rues de La Tour-du-Pin, avant d’être récupéré par les pompiers et renvoyé à l’abattoir, où il a été tué.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un taureau gardé dans l’abattoir de Saint-Jean-de-Soudain (Isère), s’est enfui, rapporte Le Dauphiné Libéré.

Il a été retrouvé aux alentours de minuit dans les rues de la ville de la Tour-du-Pin (à environ deux kilomètres), fonçant sur les voitures.

La course poursuite a duré quatre heures, rapporte France 3. Les sapeurs-pompiers, aidés des gendarmes, étaient munis d’un fusil hypodermique afin d’endormir le taureau.

Ils ont raté une première fois l’animal qui s’est échappé dans un parking, avant de réussir à le capturer.

Le taureau a ensuite été ramené à l’abattoir, où il a finalement été tué. D’après les premiers éléments de l’enquête obtenus par le Dauphiné Libéré, sa fuite pourrait être due à un enclos mal verrouillé.

D’autres taureaux déjà en fuite

Ce genre de fuite n’est pas si rare. En mars dernier, un autre taureau s’était déjà échappé d’un abattoir, dans le Finistère cette fois, à Quimper. La bête de 600kg avait également été abattue. Fin octobre, c’était un taureau de 800kg dans le Haut-Rhin qui était tué après sa fuite.

A cette occasion, début novembre, l’association de protection des animaux Peta avait publié un communiqué pour s’insurger de la mort de cet animal:

« Cet événement prouve encore une fois que les animaux que nous élevons et exploitons pour leur chair ne veulent pas mourir, et leur instinct de survie les pousse à tenter d’échapper au destin violent qu’ils sentent venir ».

Share