« Je peux avoir la nationalité française s’il vous plait »

A l’occasion du protocole précédent le coup d’envoi de la finale du Top 14 entre Toulouse et Clermont ce samedi, le pilier sud-africain Maks van Dyk a demandé la nationalité française au président de la République Emmanuel Macron… qui n’a pas dit non.

Quel culot ce Maks van Dyk. Le pilier du Stade Toulousain (27 ans) a mis à profit le traditionnel protocole avant la finale de Top 14 contre Clermont, samedi soir au Stade de France, pour faire une « petite » requête auprès d’Emmanuel Macron.

« Je peux avoir la nationalité française s’il vous plait », a osé demander le Sud-africain, remplaçant contre l’ASM, au moment où le président de la République l’a salué, comme tous les autres finalistes.

« On lance la procédure »

« Banco », lui répond alors Emmanuel Macron. « Je suis très fier d’être en France », ajoute van Dyk dans un français impeccable. Macron appuie: « On lance la procédure, lui glisse-t-il dans une poignée de mains très ferme. On est nous très heureux de vous avoir. »

Arrivé à Toulouse en 2016, van Dyk, pilier des Springboks avec les -20 ans, peut prétendre à la nationalité française puisqu’il réside en France depuis 36 mois, respectant ainsi le règlement 8.1 de l’IRB. Son audace, va peut-être lui faire gagner de nombreuses semaines.

Share