Une situation inédite à cette période de l’année, alors que la fonte des glaces intervient habituellement plus tard en été

La photo a été prise le 13 juin dernier. Selon une équipe de chercheurs, plus de 2 milliards de tonnes de glace ont fondu ce jour-là.

La photo pourrait passer pour un canular.

Prise le 13 juin dernier par un scientifique danois, Steffen Olsen, l’image montre un attelage de chiens de traîneau qui semble courir sur une eau azur dans le fjord d’Inglefield, au nord-ouest du Groenland.

D’une beauté surréaliste, la photo est surtout révélatrice de la fonte des glaces prématurée cette année.

« Forte et soudaine » fonte des glaces

La banquise sur laquelle les chiens courent a été recouverte d’une couche d’eau, qui peut atteindre 40 à 50 centimètres de profondeur par endroit selon le scientifique du Centre pour l’océan et des glaces de l’Institut météorologique danois.

Une situation inédite à cette période de l’année, alors que la fonte des glaces intervient habituellement plus tard en été.

« Une forte et soudaine fonte de la glace en surface crée ce phénomène, a expliqué Steffen Olsen interrogé par franceinfo.

Cette eau ne s’écoule pas assez rapidement à travers les 120 centimètres d’épaisseur de la glace, car celle-ci n’est pas craquelée par des fissures ».

« Les chasseurs locaux et moi-même n’étions pas préparés à l’ampleur de la fonte de la glace en surface et aux énormes quantités d’eau qu’on a vues », a ajouté le chercheur, qui qualifie cette inondation de « quelque peu inhabituelle ».

2 milliards de tonnes de glace

Sur Twitter, Steffen Olsen souligne aussi l’impact de cette fonte pour les populations locales.

« Les communautés du Groenland ont besoin de la banquise pour se déplacer, pour chasser et pour pêcher », écrit-il.

Le scientifique rappelle par ailleurs que cette photo a été prise un jour « où l’ensemble du Groenland a connu une fonte record ».

Le 13 juin dernier, le Groenland a, en effet, perdu 2 milliards de tonnes de glace.

Cette fonte des glaces massive et précoce pourrait être le signe annonciateur d’une saison particulièrement catastrophique dans la région.

La fonte des glaces au Groenland a été multipliée par quatre en dix ans, entre 2003 et 2013.

En cause: la hausse des océans et du réchauffement de la température de l’eau de mer.

A partir de 2009 et jusqu’en 2017, la perte s’est élevée à 252 milliards de tonnes de glace chaque année.

Share