Ce week-end, à Lyon, le QR Code d’une dizaine de trottinettes a été peint, afin de bloquer leur utilisation

Ce week-end, à Lyon, le QR Code d’une dizaine de trottinettes a été peint, afin de bloquer leur utilisation.

Après les câbles de freinage des scooters COUP sectionnés à Paris, en fin de semaine, ce sont des trottinettes en libre-service qui ont été dégradées à Lyon (Rhône).

Le quotidien Le Progrès rapporte qu’une « bonne dizaine de trottinettes » ont été repeintes. Plus exactement, le QR Code des trottinettes a été peint, en rouge ou en rose. Ce qui empêche les utilisateurs de déverrouiller les trottinettes, et donc de les utiliser.

Les engins de l’Américain Lime et du Français Dott ont été touchées, signalent des tweets d’internautes. Le Progrès n’a pas eu connaissance de revendication entourant ces dégradations.

Le Progrès n’a pas eu connaissance de revendication entourant ces dégradations. Mais l’exaspération sur l’anarchie du stationnement des trottinettes pourrait bien être la cause de ces dégradations.

Lyon a vu débarquer les trottinettes électriques en libre-service en septembre 2018. Selon le magazine Lyon Capitale, 5000 trottinettes seraient déployées dans toute la ville. Ce chiffre pourrait grimper à 8000 cet été.

Huit opérateurs se partagent le marché, et comme à Paris, ces derniers ont dû signer en mars une charte encadrant leur activité. Un arrêté a par ailleurs été pris début mai pour interdire leur circulation sur les trottoirs. Une taxe sur les trottinettes pourrait par ailleurs être bientôt mise en place et s’élever à 30 euros par an pour chaque engin.

.

Share